ATE – Accompagnateur de tourisme Équestre

POURQUOI LA FORMATION A.T.E. ?

Je suis motivé par les voyages à cheval, le TREC, la relation avec différents publics, la création de produits touristiques, le développement de ma pratique personnelle en cours et en concours, l’apprentissage du jeune cheval, l’obtention du BPJEPS équitation d’exterieur…. Alors la formation A.T.E. au Centre Équestre de la Foucheraie est faite pour moi.

7 mois de formation (de fin février à fin septembre tous les ans), comprenant plus de 100H de pratique à cheval, de nombreuses sorties en compétition (T.R.E.C., C.C.E.), 20 jours de randonnée (traversée de la baie du Mont Saint Michel…).

Contrat de formation ATE (vierge)

dossier-test-entree-ate

Téléchargez le DOSSIER de CANDIDATURE AAE

Durant la formation:

  • Possibilité de passer les galops fédéraux, de pleine nature et d’attelage
  • Possibilité de passer le M.A.T.E.
  • Possibilité de passer l’A.A.E (ANIMATEUR PONEY : qui permet l’enseignement sous couvert d’un BPJPS)

L’obtention de l’A.T.E. donne

  • La validation de 3 UC du BPJEPS Equitation d’exterieur sur 4

1- Définition

l’Accompagnateur de Tourisme Equestre (A.T.E.) est un diplôme d’encadrement.

Il est capable d’encadrer une activité de tourisme équestre :

  • d’encadrer
  • d’animer
  • d’accompagner des promenades et randonnées équestres
  • d’accueillir la clientèle
  • de gérer sa cavalerie

Il est capable de gérer une activité de tourisme équestre :

  • créer des produits de tourisme équestre
  • organiser leur mise en œuvre
  • de les commercialiser
  • se positionner par rapport à l’environnement humain, administratif et naturel
  • d’entretenir les équipements et infrastructures

Il n’est pas habilité à enseigner.

2- Détail par rubrique des différentes capacités

a) L’ATE est capable d’accueillir, encadrer, animer et accompagner un groupe dans des activités de promenade et de randonnée :

Il est capable :

  • d’organiser et gérer l ‘accueil de la clientèle
  • de choisir les chevaux en fonction de la clientèle et de les préparer pour l’activité prévue
  • d’évaluer le niveau de la clientèle au travers de parcours aménagés
  • de préparer l’équipement nécessaire à l’activité prévue
  • de tracer et suivre un circuit
  • de gérer l’effort de sa cavalerie
  • de créer des mises en situation d’animation de pleine nature
  • d’organiser des haltes et arrêt éventuels
  • d’établir une ligne de chevaux
  • d’assurer l’animation et les relations avec l’environnement humain
  • de contribuer à l’agrément et au bien-être du groupe
  • d’assurer la sécurité des gens et des biens
  • de se conformer aux règles sur la conduite à tenir en cas d’accident
  • d’assurer les soins de première urgence auprès des cavaliers et chevaux
  • de donner aux cavaliers les consignes relatives à l’exécution de l’activité
  • de donner au groupe les consignes relatives à la circulation des cavaliers
  • d’indiquer les changements d’allures, de vitesse et de direction
  • de conseiller les cavaliers sur un équipement fonctionnel adapté à l’activité.

b)L’ATE est capable de gérer les efforts, la locomotion et le mental de sa monture pour le respect de son intégrité :

Il est capable de s’équilibrer :

  • au trot enlevé sur les étriers et au trot assis, en terrains variés avec obstacles naturels, et au galop ( et contre-galop)
  • sur un déplacement latéral.

Il est capable d’avancer :

  • d’entretenir l’allure, de maintenir la cadence de chaque allure
  • de changer d’allure et/ou d’amplitude, de s’arrêter
  • d’aborder et de franchir des difficultés en terrains variés.

Il est capable de tourner :

  • de conduire sur un tracé précis en enchaînant des difficultés en terrains variés aux trois allures
  • d’effectuer un déplacement latéral.

Il est capable :

  • de s’équilibrer, avancer et de tourner aux trois allures les rênes dans une mains
  • de conduire un cheval de main en milieu naturel.

c) L’ATE est capable de s’orienter et de se déplacer en extérieur et en toutes circonstances :

Il est capable :

  • de suivre un itinéraire et respecter le temps prévu
  • d’identifier et utiliser les différentes cartes topographiques et leurs échelles, et d’évaluer les distances
  • d’interpréter les signes conventionnels
  • de donner à un tiers les indications permettant de le localiser
  • d’identifier et préparer un itinéraire

d) L’ATE est capable de gérer une cavalerie : de la soigner et de l’alimenter

Il est capable :

  • de choisir et acheter un cheval
  • d’adapter et de choisir l’alimentation et d’abreuvement en fonction de l’activité
  • d’aménager et entretenir l’espace de vie du cheval et d’assurer les soins usuels
  • d’évaluer et programmer la quantité du travail de sa cavalerie
  • d’appliquer les mesures de prophylaxie courantes et d’intervenir médicalement dans les limites de ses compétences et dans le respect de l’intégrité du cheval, de composer et d’utiliser une trousse de secours d’écurie et de randonnée
  • d’entretenir l’hygiène et le bon fonctionnement du pied des chevaux
  • de constituer et d’utiliser une trousse de dépannage élémentaire de maréchalerie d’écurie et de randonnée
  • de procéder à un dépannage élémentaire en maréchalerie et de programmer la venue du maréchal ferrant
  • de choisir, d’entretenir et d’adapter l’équipement du cheval de randonnée et d’assurer les réparations courantes
  • de savoir où et comment attacher un cheval
  • d’équiper, embarquer et organiser le transport des chevaux
  • d’entretenir et valoriser la formation du cheval

Il est capable :

  • de détecter une boiterie
  • d’identifier le membre boiteux
  • d’en rechercher les causes visibles éventuelles
  • d’intervenir dans les cas les plus simples
  • de juger de la nécessité d’une suspension ou non du travail
  • de déceler et soigner les différents traumatismes et plaies
  • d’identifier l’état de choc, le coup de chaleur et y apporter les soins nécessaires
  • d’énumérer et identifier les affections parasitaires externes et internes
  • de connaître les mesures de prophylaxie en la matière ainsi que les soins curatifs
  • de décrire et comprendre l’appareil locomoteur, sa mécanisation et ses insuffisances
  • de décrire et comprendre l’appareil respiratoire, son fonctionnement et les symptômes d’affection
  • de connaître et décrire l’appareil circulatoire et son fonctionnement
  • de seller et brider correctement un cheval avec son équipement de randonnée
  • de décrire le pied, ses aplombs, son fonctionnement mécanique ainsi que sa pathologie
  • d’identifier l’ensemble du matériel de maréchalerie
  • d’enlever et de remettre un fer
  • d’assurer la maintenance du matériel et des installations
  • d’assurer l’entretien courant des harnachements et d’effectuer les petits réparations ainsi que les réparations d’urgences
  • d’apprécier l’état des installations

e) L’ATE est capable de gérer son entreprise :

– tenir une comptabilité courante

– créer, organiser des produits de tourisme équestre

  • créer des itinéraires de proximité
  • créer des itinéraires de randonnée au départ de son établissement entre des relais d’étapes connus et identifiés
  • concevoir un calendrier d’animations, un programme de randonnées et promenades

– commercialiser ses produits de tourisme équestre

  • faire un descriptif
  • participer à l’élaboration d’un document publicitaire
  • diversifier et adapter ses produits
  • identifier les partenaires de commercialisation

– se positionner par rapport à son environnement institutionnel

  • les structures de référence FFE, CNTE, Administrations de tutelle
  • les possibilités du syndicat d’initiative du CDT, du CDTE, du CRTE, du CNTE
  • droit du travail

– appliquer la législation en vigueur concernant l’exercice professionnel

  • jeunesse et sport
  • Haras pour les tutelles
  • Chambre de commerce
  • Chambre d’Agriculture

– instruire une procédure d’affiliation de son établissement à la FFE par l’intermédiaire de la structure compétente en tourisme équestre

Programme

A. Organisation La formation est organisée en six modules :

Module 1 : Technique équestre
Module 2 : Connaissance du cheval, soins, entretien, maréchalerie Module 3 : Encadrement des promenades et randonnées
Module 4 : Connaissances générales
Module 5 : Entretien des équipements.
Module 6 : Stage de mise en situation professionnelle

B. Positionnement et volumes horaires

Lorsqu’un candidat est admis au test d’entrée, le jury effectue son positionnement qui détermine les volumes horaires préconisés pour que chaque accompagnateur en formation puisse se présenter à l’examen final. La formation se déroule sur un volume horaire recommandé de 405 heures + 195 heures de stage de mise en situation pédagogique. Soit 600 heures au total.
Module 1 : 150 heures
Module 2 : 60 heures
Module 3 : 135 heures
Module 4 : 40 heures
Module 5 : 20 heures
Module 6 : 195 heures

Le positionnement permet de prescrire, pour chaque module, d’éventuels allègements ou renforcements, par rapport aux volumes horaires recommandés. Le renforcement du volume de formation prescrit pour un module ne peut être supérieur à 50 % du volume recommandé pour ce module. Le renforcement total prescrit ne peut excéder 20 % du volume total recommandé, soit 120 h pour un total de formation de 720 h. Un candidat qui nécessiterait un volume plus important ne doit pas être reçu aux tests d’entrée. Ces volumes de formation doivent figurer dans le livret de formation et dans le contrat de formation. Si les volumes de formation nécessitent d’être redéfinis après la délivrance du livret de formation parce qu’ils ne correspondent pas à la réalité des besoins de l’accompagnateur en formation, le formateur peut, avec son accord, demander à la FFE de prendre en compte de nouveaux volumes de formation à valider pour se présenter à l’examen. Cette redéfinition des volumes n’est possible qu’une seule fois.

 

b) Contenu

Module 1 : Technique Équestre

Les contenus du module 1 de formation visent à donner la capacité à l’élève de :

  • seller et brider correctement un cheval avec son équipement de randonnée et ajuster le matériel,
  • manipuler un cheval en main et le présenter à l’arrêt, au pas et au trot,
  • embarquer un cheval en sécurité dans un van ou un camion,
  • réaliser le travail gymnastique d’un cheval non monté en longe,
  • réaliser la détente et le travail d’un cheval monté afin de conserver et d’améliorer son dressage et de préserver son intégrité physique et morale,
  • réaliser le travail d’un cheval monté avec cheval de main bâté ou non,
  • réaliser un parcours défini de maîtrise d’allures en terrain varié dont certaines difficultés avec un cheval de main bâté ou non,
  • évaluer les capacités d’un équidé et son comportement pour un emploi par le public,
  • s’exprimer clairement pour parler du cheval et de son travail en utilisant un langage technique et professionnel juste,

Module 2 : Connaissance du cheval, soins, entretien, maréchalerie

Les contenus du module 2 de formation visent à donner la capacité à l’élève de :

  • aménager et entretenir l’espace de vie du cheval et assurer les soins usuels,
  • adapter, choisir l’alimentation et l’abreuvement en fonction de l’activité,
  • reconnaître et différencier les différents aliments du cheval et les plantes toxiques,
  • évaluer et programmer la quantité du travail de sa cavalerie,
  • appliquer les mesures de prophylaxie courantes et intervenir médicalement dans les limites de ses compétences et dans le respect de l’intégrité du cheval,
  • composer et utiliser une trousse de secours d’écurie et de randonnée,
  • mettre en oeuvre des situations de contention : pli de peau, pose de tord nez
  • détecter une boiterie, identifier le membre boiteux, rechercher les causes visibles éventuelles et intervenir dans les cas les plus simples, juger de la suspension ou non du travail,
  • déceler et soigner les différents traumatismes et plaies dans les limites de ses compétences et dans le respect de l’intégrité du cheval : plaies de harnachement, plaies diverses, traumatismes oculaires, prises de longe,
  • identifier et apporter les soins nécessaires au coup de chaleur, en connaître les mesures de prophylaxie et les soins curatifs,
  • énumérer et ’identifier les affections parasitaires externes, gale, teigne, et internes, en connaître les mesures de prophylaxie et les soins curatifs,
  • décrire et comprendre l’appareil locomoteur, sa mécanique et ses pathologies, tares, arthrose…
  • décrire et de comprendre l’appareil respiratoire, son fonctionnement et les symptômes d’affection, grippe, gourme, emphysème…
  • connaître et décrire l’appareil circulatoire et son fonctionnement,
  • connaître et programmer les vaccinations des équidés, obligatoires, volontaires
  • entretenir l’hygiène et le bon état des pieds des chevaux,
  • décrire le pied, ses aplombs, son fonctionnement mécanique ainsi que ses pathologies, pourrissure de fourchette, clou de rue, encastelure, bleime, seime…
  • identifier l’ensemble du matériel de maréchalerie, enlever et remettre un fer et procéder à un dépannage élémentaire,
  • constituer et utiliser une trousse de dépannage élémentaire de maréchalerie d’écurie et de randonnée,
  • équiper un cheval pour le transport,
  • apprécier le modèle d’un cheval, définir des critères objectifs de choix, apprécier sa valeur pour l’acheter en fonction de son utilisation.

Module 3 : Encadrement de promenades et randonnées

Les contenus du module 3 de formation visent à donner la capacité à l’élève de :

  • identifier les publics du tourisme équestre et leurs caractéristiques,
  • organiser et gérer l’accueil de la clientèle,
  • accompagner le public dès le premier contact avec l’équidé, en application avec les règles de sécurité et d’hygiène qui s’imposent,
  • évaluer le niveau de la clientèle au travers de parcours,
  • choisir les chevaux en fonction de la clientèle et les préparer pour l’activité prévue, affecter un cheval adapté au niveau du cavalier,
  • préparer l’équipement nécessaire à l’activité prévue,
  • adapter sa sortie en fonction du niveau des cavaliers et du parcours prévu,
  • gérer l’effort de la cavalerie,
  • contribuer à l’agrément et au bien-être du groupe,
  • assurer la sécurité des gens, des biens et des tiers,
  • se conformer aux règles sur la conduite à tenir en cas d’accident, prévoir les liaisons permettant la communication,
  • donner au groupe les consignes relatives à la sécurité, à la circulation et à la préservation des espaces traversés,
  • donner au groupe les consignes relatives aux changements d’allures, de vitesse et de direction et définir les moyens de les leur communiquer,
  • gérer la vitesse de déplacement en fonction du niveau des cavaliers et de l’itinéraire préparé,
  • s’informer des aspects culturels et économiques des régions traversées et en communiquer les principales caractéristiques,
  • transmettre la connaissance et le respect de l’environnement, faune, flore et cultures locales,
  • veiller à la qualité des relations avec la population et les usagers de l’espace naturel, agriculteurs, forestiers…
  • organiser les haltes et arrêts,
  • établir une ligne d’attache de chevaux et s’assurer de leur sécurité lors des étapes, paddocks…
  • identifier et tracer un itinéraire, rédiger une feuille de route, visualiser et tracer son profil, en évaluer les difficultés,
  • suivre un itinéraire préparé en respectant la durée prévue,
  • identifier, utiliser les différentes cartes topographiques et leurs échelles : 1/25 000e, 1 /50 000e, 1 / 100 000e, 1/200 000e, évaluer les distances, interpréter les signes conventionnels,
  • donner à un tiers les indications permettant de se localiser,
  • utiliser ses connaissances liées à la météo et aux modes d’information dans ce domaine,
  • utiliser un GPS pour s’orienter ou définir sa position.

Le module 3 comprend 4 journées de randonnée école dont au minimum deux nuitées hors du centre.

 Module 4 : Connaissances générales et gestion de Très Petite Entreprise / TPE

Les contenus du module 4 de formation visent à donner à l’élève des connaissances sur :

  • la FFE / CNTE et organes déconcentrés CRE/ CRTE : organisations et missions,
  • le tourisme, la règlementation de l’usage des chemins et le code de la route,
  • la règlementation et l’environnement institutionnels,
  • le droit du travail, les responsabilités et les assurances,
  • les bases de la comptabilité, de la fiscalité, de la gestion,
  • les règles de sécurité et la prévention des accidents active, passive et les Équipements de Protection Individuels / EPI,
  • la création d’itinéraires de proximité,
  • la conception d’un calendrier d’animations, un programme de randonnées et promenades,
  • les méthodes de commercialisation des produits de tourisme équestre,
  • la création et l’organisation des produits de tourisme équestre,
  • la commercialisation de ces produits de tourisme équestre,
  • l’élaboration d’un document publicitaire,
  • les partenaires de commercialisation et les publics d’usagers,
  • la réponse téléphonique,
  • la diversification et l’adaptation de ses produits,
  • l’évaluation de la satisfaction de la clientèle et l’amélioration de ses prestations,
  • la réglementation concernant le transport des animaux vivants et des chevaux.

Module 5 : Entretien des équipements

Les contenus du module 5 de formation visent à donner la capacité à l’élève de :

  • effectuer la maintenance du matériel et des installations,
  • contrôler l’état des installations : écuries, boxes, selleries, pièces d’accueil, pâtures…
  • mettre en oeuvre les règles de salubrité, d’hygiène et de sécurité,
  • choisir et entretenir l’équipement du cheval de randonnée,
  • effectuer les petites réparations ainsi que les réparations d’urgence : couture à deux aiguilles, pose d’un rivet…
  • effectuer l’attache d’un ou plusieurs chevaux,
  • effectuer et choisir les différents noeuds et lignes d’attaches : matelotage.

Module 6 : Stage pratique de mise en situation professionnelle

Objectifs Le stage de mise en situation professionnelle doit permettre à l’élève d’appréhender la réalité du métier d’accompagnateur de tourisme équestre :

  • en mettant en pratique les acquis de la formation,
  • en participant à l’accompagnement des activités d’équitation d’extérieur,
  • en observant le savoir-faire de l’équipe du Centre de Tourisme Equestre et en échangeant sur ses pratiques professionnelles,
  • en étant tutoré pour l’acquisition de comportements professionnels.

Ce stage se déroule en quatre phases progressives :

1ère phase : Observation – Découverte du centre Phase d’une durée moyenne de 40 heures. Objectifs :

Le candidat prend connaissance :

  • de la structure,
  • du fonctionnement avec les cavaliers,
  • des circuits,
  • des activités du centre,
  • du matériel,
  • de la cavalerie.

Le candidat acquiert de la pratique dans la gestion d’une écurie. L’organisation du stage, ses objectifs et le ou les projets à mettre en œuvre sont définis avec le tuteur.

2ème phase : Première étape de la mise en œuvre du projet de stage Phase d’une durée moyenne de 80 heures. Objectifs :

  • acquisition de l’autonomie dans la gestion de l’écurie,
  • gestion de l’équipement et de l’environnement naturel de la structure,
  • approche et mise en œuvre des aspects relationnels en direction des différents publics et partenaires commerciaux et institutionnels,
  • participation et implication de l’élève aux différentes interventions extérieures liées au fonctionnement de l’entreprise et de la cavalerie : vétérinaire, maréchal ferrant.

3ème phase : Apprentissage de l’encadrement d’une promenade Phase d’une durée moyenne de 80 heures. Objectifs : Être capable de :

  • prendre en charge de la clientèle : l’accueillir, l’informer, lui communiquer les règles de sécurité, lui présenter l’activité,
  • attribuer des chevaux en fonction des cavaliers,
  • respecter un circuit, gérer un groupe de cavaliers avec leurs chevaux, et animer l’activité,
  • mettre en oeuvre une procédure d’alerte et de secours d’urgence,
  • entretenir et améliorer la cavalerie pour la pratique en sécurité du tourisme équestre.

4ème phase : Encadrement d’une randonnée de plusieurs jours Phase d’une durée moyenne de 80 heures. Objectifs :

  • connaître et mettre en œuvre les différentes formes d’intendance,
  • décrire et évaluer une randonnée réalisée sous ses différents aspects,
  • participer à l’encadrement de 6 journées de Randonnée.

Examen général

L’Examen Général se compose de 3 UC dont le déroulement et les critères d’évaluation sont définis dans le présent règlement. Le jury utilise les grilles d’évaluation réglementaires pour les apprécier.

A. UC 1 – Participer au fonctionnement de la structure

I) Production d’un rapport (20 pages minimum, 25 maximum, hors annexes) Il s’agit d’un rendu des expériences du stagiaire lors de son alternance en entreprise et de sa formation en centre. Rédigé à la 1ère personne, il prendra la forme d’un récit, illustré de descriptions, d’analyses personnelles, apportant des preuves tangibles de ce qui est annoncé. Le rapport doit être transmis en version papier et numérique 15 jours avant la présentation o rale au CRE. Transmettre une version papier ainsi que une version sur clef USB. Chapitres du rapport : 1/ Présentation personnelle 2/ Présentation de la structure 3/ Présentation de la cavalerie et du suivi sanitaire 4/ Présentation de la randonnée conduite (dans le cadre de l’UC2) II) Présentation orale (15mn maximum) suivie d’un entretien (15mn minimum) Le candidat présente et soutient son dossier à l’oral en utilisant les supports de communication numériques.

 

 UC 2   – Encadrer et animer les activités de tourisme équestre

Le candidat se présente à l’UC2 après avoir validé 17 jours de randonnée :

– 7 jours de randonnée minimum en tant que cavalier, dont 4 journées sans retour à la base de départ, attestée par un établissement adhérent à la FFE, ou validé sur son carnet de randonnées (ou être en possession du brevet fédéral de Randonneur délivré avant le 1 d’Argent délivré après le 1 4 journées de randonnée école 6 jours d’encadrement de randonnée l’extérieur de la base ou 2 x 3 journées avec au minimum 2 nuitées à l’extérieur).

Lorsque le stagiaire peut attester de ces conditions obligatoires, il se présente à l’épreuve de mise en situation professionnelle. Il s’agit d’une randonnée d’une journée minimum évaluée par le jury qui utilise une grille critériée, en condition réelle d’accompagnement, suivie d’un entretien (15 mn max) L’épreuve consiste en l’organisation et la conduite en autonomie et en présence d’au minimum un jury inscrit sur la liste des jurys agréés d’une sortie à cheval d’une journée avec halte de midi sur un itinéraire préparé pour un groupe de 5 personnes minimum, clients de l’établissement support du stage de mise en situation professionnelle, en assurant à la fois la sécurité et l’agrément des cavaliers ainsi qu’un emploi rationnel des chevaux.

L’obtention de cette épreuve est une condition obligatoire pour se présenter aux UC 1 et 3.

 

 UC 3 – Maitriser les techniques de la spécialité du tourisme équestre

Les 6 épreuves de l’UC 3 sont évaluées indépendamment les unes des autres. Le candidat conserve le bénéfice des acquisitions partielles de cette UC pendant 5 ans.

1. Epreuve 3a : détente montée et parcours en terrain varié (PTV) Durée : Détente montée (15 mn) et PTV (10 mn) : Déroulement de l’épreuve : Situation professionnelle de maitrise des techniques équestres professionnelles de tourisme équestre sur un parcours imposé en terrain varié. Protection céphalique aux normes et protège-dos obligatoires pour ce test. Le candidat présente sa détente préalable à la réalisation du parcours. Puis il déroule le parcours conforme aux normes techniques, précisées dans la grille d’évaluation et au plan du parcours affiché. Seuls les blocs de difficultés peuvent être intervertis pour mettre en place un parcours adapté à la configuration du terrain d’examen. Nouveau PTV réglementaire, voir grille d’évaluation

2. Epreuve 3b : Longe Durée : 15 mn Déroulement de l’épreuve : Le candidat présente le travail à la longe d’un cheval de tourisme équestre. Il travaille le cheval préalablement détendu aux trois allures en incluant des transitions, des changements de direction et des difficultés en terrain varié. Ce travail doit permettre d’évaluer la compétence de longeur du candidat ainsi que sa capacité à utiliser la longe dans son travail des chevaux de tourisme équestre. A la disposition du candidat sur l’aire d’évolution : barres d’obstacles pour mettre en place des dispositifs de TREC, un obstacle (chandeliers adaptés au saut en longe), et si possible des obstacles naturels – tronc, fossé, plans inclinés. Pour mettre en place les dispositifs, le candidat peut bénéficier de l’aide d’une personne à qui il donnera l’ensemble de ses indications.

3. Epreuve 3c : Explicitation Durée : 5 mn Déroulement de l’épreuve : Après chaque sous-épreuve 3a, 3b, le candidat s’entretient avec le jury et analyse chacune de ses prestations techniques. Il évalue ses prestations, le comportement et les aptitudes de son cheval et s’exprime dans un langage clair et professionnel. Il faut obtenir au minimum 6 « + » dans la grille d’évaluation pour valider la compétence. Si l’épreuve 3c d’explicitation n’est pas validée, le candidat devra représenter les épreuves techniques 3a et 3b supports de l’entretien afin d’être ré évalué sur l’explicitation. Si celles-ci avaient été obtenues, elles ne sont pas réévaluées, seuls les 2 entretiens de l’épreuve 3c sont réévalués.

4. Epreuve 3d : Orientation et Topographie Durée : 25 mn. Déroulement de l’épreuve : Epreuve sur carte de topographie et d’orientation. Le jury donne au candidat une carte ou une portion de carte IGN ou Top 25 échelle 1/25000 (les cartes peuvent comporter différents reliefs : moyenne montagne, mer, bocage…), – et du matériel topographique – boussole, curvimètre, compas, rapporteur, équerre, crayon à papier, gomme et GPS. Le candidat prépare un itinéraire d’1/2 journée minimum, 1 journée maximum comportant 1 halte. Le jury demande au candidat de décrire l’itinéraire préparé, puis questionne le candidat sur l’échelle, le relief, et toute information permettant de vérifier sa capacité à extraire de la carte des informations pertinentes et à présenter et utiliser les différentes fonctions d’un GPS.

5. Epreuve 3e : Maréchalerie Durée : 25 mn maximum. Déroulement de l’épreuve : Le candidat utilise les gestes justes de maréchalerie pour enlever et/ou remettre un fer, effectuer un dépannage élémentaire, composer une trousse de maréchalerie, prendre et maintenir le pied.

6. Épreuve 4 : Tirage au sort d’une situation

Déroulement : Evaluation en contrôle continu + 1 situation de vérification aléatoire. 30 mn avant l’épreuve, le candidat tire au sort 1 situation à évaluer parmi les 4 situations suivantes (a, b, c, ou d) : Situation a : Nutrition Durée : 15 mn minimum et 25 mn maximum. Déroulement de l’épreuve : Les candidats sont interrogés sur l’alimentation des chevaux, le rationnement, la connaissance et la reconnaissance des différents aliments et de leur valeur nutritive, ainsi que sur les données économiques liées à l’alimentation des chevaux.

Situation b : Épreuve de premiers gestes de secourisme équin Durée : 15 mn minimum et 25 mn maximum. Déroulement de l’épreuve : Tirage au sort d’un sujet de démonstration pratique (questions A à E) avec réalisation de gestes techniques et d’une question de connaissance (questions 1 à 9) avec exposé et entretien avec le jury Questions pratiques : A. B. C. D. E. Relever la température rectale, Relever la fréquence respiratoire, Relever la fréquence cardiaque, Apprécier l’aspect des muqueuses, Contrôler le signalement et les vaccinations,

Questions de connaissances : définition /symptômes/1er soins/prévention

Blessures de harnachement, Affection de l’appareil locomoteur, Critères d’appréciation de l’état général du cheval, causes et effets  Affections de l’appareil digestif, Plaies superficielles et profondes, Myosites Fourbure, appréciation des aplombs du cheval, Parasitisme

Situation c : Épreuve de matelotage et bourrellerie Durée : 15 mn minimum, 25 mn maximum. Déroulement de l’épreuve de matelotage : Epreuve pratique de matelotage dans laquelle le candidat effectue à la demande du jury un nœud d’attache et une ligne d’attache. L’épreuve est suivie d’un entretien permettant de vérifier la connaissance du candidat de différents nœuds et de leur usage. Déroulement de l’épreuve  de bourrellerie : Épreuve pratique dans laquelle le candidat décrit les outils et accessoires de bourrellerie et effectue sur la demande du jury une réparation simple.

Situation d : Embarquement Durée : 15 mn minimum et 25 mn maximum. Déroulement de l’épreuve : Le candidat équipe, embarque et organise le transport d’un équidé. Il connait et explique la règlementation du transport des chevaux. Le candidat bénéficie de l’aide d’une personne à qui il donne l’ensemble des indications.

la formation au centre équestre la Foucheraie

Après avoir réussi votre test d’entrée en formation, pensez à demander votre livret de formation a la FFE

Le centre de Formation de la Foucheraie prend en charge votre formation.
La formation comprend :

  • les 450h de la formation générale
  • les 300h du stage pratique
  • la participation au TREC
  • la randonnée école ( 17 jours minimum)
  • le passage des galops de pleine nature
  • le passage des galops fédéraux

Tarifs de la Formation : 4522 euro pour un parcours complet classique. Le tarif sera définitif après positionnement auprès du centre de formation.

Différents moyens de financement sont possibles suivant votre statut en entrée en formation (chèque formation, aide pole emploi(AIF), fongécif…), nous contacter pour l’élaboration de votre dossier de financement.

MENEUR ACCOMPAGNATEUR EN TOURISME EQUESTRE

Le brevet de meneur accompagnateur en tourisme équestre sanctionne l’aptitude à conduire un attelage à un ou deux chevaux en randonnée, en assurant à la fois la sécurité et l’agrément des passages, et un emploi rationnel du ou des équidés et du matériel.

  • Possibilité de passer l’épreuve professionnelle du MATE
  • Possibilité de passer les Galops Attelage (du 1 au 9)

Centre de formation aux métiers du cheval et du Tourisme Equestre en Bretagne. BPJEPS – ATE – AAE -MATE